Hypersensibles et neurofeedback

C’est démontré, l’hypersensible (surefficient mental, zèbre, haut-potentiel, surdoué, philo-cognitif, précoce… peu importe le nom) a naturellement une organisation mentale sophistiquée et un fonctionnement cérébral différent de celui d’un « neurotypique » :

Hypersensibles et neurofeedbackIl a une densité neuronale et une vitesse de transmission plus importantes.

L’hypersensible se plaint souvent de trop penser : son mental ne lui laisse aucun répit, ses sens très développés font qu’aucun détail ne lui échappe, selon son environnement il s’épuise très vite…

Quelques séances de neurofeedback peuvent apporter énormément de confort dans son quotidien

  • au niveau émotionnel « je suis moins éponge »,
  • au niveau mental « ça mouline nettement moins là haut » « je suis beaucoup plus centré sur
    ce que je fais »,
  • un meilleur sommeil : endormissement plus facile et moins de fatigue,
  • un ancrage : un peu moins dans les rêves,
  • un état de calme : baisse du niveau de stress et d’anxiété, relâchement des tensions
  • une image de soi améliorée : davantage d’estime de soi,
  • un meilleur relationnel aux autres.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité